Ministère de la culture
Beyrouth
Archives

Articles


Rencontres avec les 39 écrivains du Hay Festival


Un point de presse aura lieu à l'hôtel « Riviera » pour annoncer les quatre jours de rencontres avec les 39 auteurs arabes lauréats du concours lancé, en avril dernier, par le Hay Festival, dans le cadre de « Beyrouth, capitale mondiale du livre 2009 ». 
Cet événement majeur de l'année beyrouthine consacrée au livre clôture celle-ci avec un programme foisonnant axé sur la littérature.
Après avoir rappelé les modalités de ce concours - organisé par le Hay Festival qui, depuis 23 ans, met sur pied, à partir du village de Hay, au pays de Galles, mais aussi partout dans le monde (le dernier avant Beyrouth s'était tenu à Bogota, en Colombie), des manifestations littéraires accompagnant notamment la désignation par l'Unesco d'une capitale mondiale du livre -, les organisateurs présents (Raquel Vicedo, du Hay Festival, Joëlle Abou Farhat Rizkallah, de Metaform, et Abdo Wazen, membre du jury) ont énoncé les grandes lignes de ces quatre jours de rencontres. Lesquelles seront lancées par une soirée qui se tiendra le 14 avril au Casino du Liban, en présence des 39 auteurs arabes de moins de 40 ans sélectionnés par ce concours.

«Le choix de récompenser ces 39 plumes arabes parmi les 440 manuscrits reçus n'a pas été aisé », a affirmé Abdo Wazen, l'un des rares membres du jury, avec Alawiya Sobh (du Liban), Gaber Assfour (Égypte) et Saïf el-Rahbi (de Oman), à ne pas s'être désisté devant l'ampleur de la tâche! «Et si de nombreux talents ont fait les frais de cette limitation du nombre des lauréats, malheureusement inhérent à ce concours, il n'en reste pas moins que cette manifestation d'envergure - qui aurait normalement dû être organisée par le ministère libanais de la Culture ou par un organisme arabe - est une belle opportunité de dynamiser les échanges littéraires arabes», a-t-il souligné. Comme aussi de lancer véritablement ces jeunes auteurs qui, après Beyrouth, seront conviés à participer à différents Salons du livre à l'étranger et dont les textes pourraient faire l'objet de traductions ultérieures.
Pour l'heure, des extraits de leurs œuvres (romans ou poèmes) ont été réunis dans une anthologie bilingue, arabe-anglais, qui vient de paraître aux éditions Bloomsbury.
Quant à l'événement en lui-même, il consiste en une cinquantaine de tables rondes, échelonnées du 15 au 17 avril, réunissant chacune quatre ou cinq de ces jeunes auteurs arabes qui aborderont, avec des modérateurs journalistes, écrivains ou universitaires connus, des thèmes aussi variés que la nouvelle littérature libanaise, l'importance de la tradition orale dans la littérature arabe contemporaine, la traduction, la poésie arabe contemporaine, le rôle de la culture dans notre société ou encore le défi d'être écrivaine...
Il est impossible d'énumérer ici la totalité du programme, disponible, par contre, gratuitement, dans toutes les librairies ou sur le site
www.beirut39.com.
Ces rencontres se tiendront aux quatre coins du Liban, mais surtout à Beyrouth, dans les universités, les écoles, les librairies municipales, les centres culturels, les cafés et les théâtres. Elles sont ouvertes au public, qui est convié à y participer pleinement, en discutant réellement avec les participants. 

Date: 08/04/2010
Journal: L'orient Le Jour
Partagez cet article
BWBC